Close

How to Play

  1. Comment jouer 
  2. Jeux de poker 
  3. Tournois 
  4. Sit & go 

How To Play In Single Table Poker Touraments - Sit N Go's

Les tournois Sit & Go sont parfaits pour les nouveaux joueurs. Ils ne coûtent pas grand-chose à l'inscription et durent moins d'une heure. Mais c'est par là que vous commencerez à vous faire une idée de la valeur changeante des mains, de l'importance du nombre de jetons, de la position et de l'agression.

C'est également un type de tournoi que l'on peut commencer facilement. Il vous suffit de prendre place à la table, et le jeu commence dès l'arrivée d'un certain nombre de joueurs (généralement cinq ou plus).

Même si vous êtes un débutant, vous avez de bonnes chances de gagner, puisqu'il y a ici de nombreux joueurs qui tentent leur chance (et qui n'ont pas lu nos astuces Sit & Go ). Si vous restez calme et que vous vous en tenez aux bases, vous serez déjà sur la bonne voie.

Tournois Sit & Go

Prenez place et testez ces tournois rapides et simples.

  • Vous jouez à la demande. Le tournoi commence lorsque la table est pleine, il n'y a donc pas d'attente.
  • Vous trouverez un jeu qui correspond à votre budget, avec des caves qui commencent à 0,25 $ seulement.
  • Vous aurez fini en une heure si vous jouez contre seulement six ou 10 joueurs.
  • Vous pouvez choisir votre jeu parmi de nombreux types de jeux différents.
  • Vous pouvez vous améliorer grâce à des tournois Sit & Go multi-tables, dans lesquels vous pouvez affronter jusqu'à 50 joueurs.

Stratégie Sit & Go

Au début

Tous les tournois ont un début, un milieu et une fin. Toutefois, dans un Sit & Go, le milieu est plus court que dans un grand tournoi, alors même si vous prenez un mauvais départ, vous aurez toujours de bonnes chances de parvenir à la seconde ou à la troisième place.

En début de tournoi, il est recommandé de jouer plus serré. Abandonnez la plupart de vos mains et attendez que quelques joueurs se fassent éliminer avant de vous engager.

Dans un Sit & Go, il est important de préserver une portion décente de vos jetons de départ (au moins les deux tiers) pour la période du milieu du jeu, lorsqu'il reste quatre ou cinq joueurs et que les blinds sont assez hautes pour être dignes d'être volées par le biais d'un all-in.

Une fois que vous êtes arrivé au milieu d'un tournoi Sit & Go, une bonne partie de ce qui se va se passer après dépendra du type de Sit & Go que vous avez intégré : normal ou turbo.

  • Normal.Il est courant pour les quatre derniers joueurs de se bousculer un long moment avant que l'un d'entre eux ne fasse une erreur fatale ou que deux bonnes mains n'entrent en collision. Attendez les bonnes occasions pour jouer
  • Turbo.Les blinds deviennent vite astronomiques et les joueurs sont obligés de tout miser et de suivre avec beaucoup moins. Ici, votre activité peut simplement se résumer à compter le nombre de mains auxquelles vous pouvez survivre jusqu'à ce que les blinds vous mangent tout cru, et à déterminer quelle est la meilleure main à utiliser pour tout miser.

Au milieu

Vous êtes arrivé au milieu du tournoi, avec un nombre moyen de jetons pour les quatre ou cinq joueurs restants.

La première chose à faire dans cette sitution est de regarder autour de vous et de voir ce que les autres joueurs ont devant eux. Lorsque le nombre de jetons diffère selon les joueurs, s'il n'y a qu'un seul short stack entre vous et la bulle, vous devez tâcher de vous exposer le moins possible (à moins que vous ne parveniez à constituer une très bonne main). Toutefois, si les jetons sont répartis de manière très équitable, vous devez chercher scrupuleusement des moyens de conserver vos jetons ou de prendre la tête sans risquer une catastrophe, les all-ins pouvant être réellement profitables aux autres joueurs.

Vous ne devez pas risquer beaucoup plus de jetons avec une main marginale si un joueur semble vouloir engager ses jetons, mais n'oubliez pas que vous avez là une occasion de gagner effectivement la partie en vous exposant un peu. Même si vous perdez un all-in, vous avez probablement assuré vos arrières avec tous les petits pots que vous avez volés. De plus, les autres joueurs sauront que vous les visez et ne passeront pas facilement leur tour la fois suivante.

Les trois derniers

Lorsqu'il ne restera plus que trois joueurs en lice, les blinds seront probablement très hautes et, après la tension créée par la période d'élimination, les joueurs vont considérablement se détendre. Si vous êtes le big stack, n'oubliez pas que vos privilèges d'intimidation viennent d'être largement révoqués. Si toutefois vous êtes medium stack ou short stack, il est temps de miser plus.

Si l'on présume que la structure des récompenses est de 50/30/20, le plus petit changement dans le paiement par position se fait du troisième au second, il vaut donc la peine d'affronter les joueurs qui ont plus de jetons que vous lorsque la première bonne occasion se présente, dans l'espoir d'être en compétition pour la première place.

Si vous avez moins de 10 grosses blinds et que vous constituez une main de niveau honorable, vous feriez aussi bien de tout miser (à moins que votre main soit vraiment fabuleuse et que vous vouliez de l'action), puisque vous n'avez rien à perdre. De la même façon, si vous êtes le big stack avec n'importe quel type de main, vous pouvez aussi forcer le short stack à engager ses jetons. En raison de cette sitution et du rythme d'une partie à trois mains, vous vous retrouverez en face-à-face probablement assez vite après avoir pris le contrôle de l'argent.

15 étapes pour réussir dans les tournois Sit & Go

1. Jouez serré au début

Jouez serré (tenez-vous en aux bonnes mains) pendant les premières étapes, lorsque les blinds sont peu élevées. Les petits pots ne valent pas la peine que vous vous donniez du mal et il est préférable que vous montriez aux autres joueurs quand vous commencerez à miser agressivement plus tard. Jouez les bonnes mains et mettez toutes les autres de côté.

2. Surveillez les mains qui ont du potentiel

Certaines mains pourraient vous surprendre. Les suited connectors, les petites paires et les as avec un suited kicker (une carte de la même couleur qui vous donne l'avantage) peuvent devenir de très bonnes mains, alors restez prêt à les jouer. Mais si quelqu'un relance, ou que le flop ne fournit aucune carte utile, vous devrez vous coucher.

3. Misez gros sur les paires fortes

Les paires fortes (as, rois et reines) sont vos amies. Si quelques joueurs ont suivi la grosse blind avant vous, vous devez relancer assez pour arriver à doubler le montant du pot. Soit les joueurs se coucheront et vous récupérerez l'argent, soit ils feront une erreur et tenteront de relancer votre mise avec une main plus faible. Si vous avez des rois et qu'ils ont des as, ce n'est pas de chance, mais statistiquement, la cote est assez petite pour tenter le coup.

4. Saisissez l'occasion quand il le faut

Si le flop vous permet de former une belle main, jouez-en. Un grand nombre de joueurs vont suivront avec une très bonne paire, même si le kicker ne vaut pas grand-chose. Donc, si vous vous retrouvez avec deux paires et un kicker vraiment intéressant, n'attendez pas pour agir.

Si vous checkez, et que quelqu'un d'autre mise, faites une grosse relance ou misez tout. Les autres joueurs se coucheront et vous laisseront un joli pot, ou, plus habituellement, suivront, même s'ils n'ont qu'une chance sur trois de gagner.

5. Accrochez-vous

Si vous n'avez que peu de jetons, ne paniquez pas : vous pouvez vous en sortir. Il vous suffit d'être patient et d'attendre qu'il se passe quelque chose de vraiment bien. Mettez le plus possible de bâtons dans les roues des joueurs qui veulent s'approprier vos jetons.

6. Faites peur aux joueurs qui misent peu

Vous rencontrerez continuellement des joueurs qui misent le minimum avant le flop et qui essayent de voler les blinds avec une petite mise. Si vous avez une main, faites une relance. Si vous avez formé une main grâce à un tirage (et que vous êtes à mi-chemin d'une belle main) ou quelque chose du genre, suivez. Habituellement, les autres joueurs n'ont rien, alors vous prendrez la tête.

7. Alliez vitesse et assurance

Les tournois Sit & Go Turbo peuvent vous permettre de vraiment vous amuser, mais au lieu de jouer avec patience, vous devez aller vite. Les overpairs, la meilleure paire/le meilleur kicker et même les tirages couleur (si vous avez beaucoup de jetons) constituent une occasion de miser agressivement ou de miser tous vos jetons.

8. Mettez vos adversaires sous pression

La mise en continu est essentielle dans les tournois Sit & Go et vous fera gagner le pot une grande partie du temps. Si quelqu'un sur-relance et que votre main ne peut pas suivre, vous pouvez vous coucher. Mais généralement, un mise post-flop valant entre la moitié et les deux tiers du pot vous sera profitable.

9. Sachez quand céder

Dans un tournoi Sit & Go, vous pouvez parfois jouer des mains dont vous ne verriez même pas la couleur dans de grands tournois. Mais si quelqu'un relance et que vous n'avez qu'une bonne paire avec un mauvais kicker, il est temps de vous mettre à l'abri.

10. Choisissez quelqu'un de plus petit

Si vous avez beaucoup de jetons, exercez une pression sur ceux qui en ont peu. Si vous relancez leurs blinds, misez tous vos jetons (si l'idée d'être suivi ne vous dérange pas), ils feront une erreur tôt ou tard.

11. Surveillez les jetons

Le nombre de jetons peut augmenter et diminuer de manière assez spectaculaire, en particulier lorsque les blinds augmentent. Il est important de garder cela à l'esprit, puisqu'il faut que vous évitiez les face-à-face avec les joueurs qui ont le plus de jetons (chip leaders) et cibler les joueurs qui en ont peu. N'abandonnez pas si vous êtes dernier. En tant que short-stack, vous pouvez user du all-in pour effrayer vos adversaires si vous le pouvez. Vous allez soit récupérer beaucoup de blinds soit, potentiellement, doubler votre nombre de jetons et prendre la tête du tournoi.

12. Ne vous effacez pas

Si vous avez vraiment peu de jetons (l'équivalent de sept grosses blinds ou moins), il est temps de passer à la vitesse supérieure et de tirer profit de toutes les occasions. Roi-8 de la même couleur, valet-10, 6-7 de la même couleur, petites paires... Ces types de mains doivent être votre filin de sécurité et vous devez miser avec assurance. Si vous récupérez des blinds, c'est très bien. Si quelqu'un vous suit, vous avez à peu près une chance sur deux de réussir, ce qui est mieux que de vous laisser prendre vos jetons par les blinds jusqu'à ce qu'il ne vous reste plus rien.

13. Faites éclater la bulle

Vous devez prendre le contrôle au moment de la bulle, les autres joueurs devenant souvent prudents lorsqu'il y a un prix en jeu. Si vous avez beaucoup de jetons, misez-les tous quand vous pouvez récupérer les blinds et quand il est probable que vous puissiez éliminer quelqu'un. Si vous n'avez pas beaucoup de jetons, misez-les sur la première main forte que vous avez de manière à pouvoir en doubler le nombre, ou misez tout sur le bouton avec deux cartes quelles qu'elles soient si personne n'a encore relancé.

14. Devenez agressif

Lorsqu'il y a peu de joueurs (trois ou quatre seulement), vous devez vous impliquer et faire de grosses relances dès que vous le pouvez (les blinds augmentant, vous ne pouvez pas attendre une main solide comme un roc). Ne faites pas de bêtises, mais les relances et les sur-relances effectuées quand vous êtes dans une bonne position, suivies d'un jeu agressif après le flop (une fois que vous aurez fait une main), vous permettront d'aller jusqu'en finale.

15. Portez le coup de grâce

Lorsqu'il n'y a plus que deux joueurs en lice, vous devez à nouveau passer à la vitesse supérieure, en relançant jusqu'à ce que votre adversaire n'ait plus nulle part où se réfugier. Il n'aura pas de main la plupart du temps, et si vous n'avez pas de jetons, c'est tout ce dont aurez besoin. Si vous êtes le pourchassé, une grosse sur-relance devrait arrêter votre adversaire dans sa course (la cote du pot à ce moment devrait vous dire que suivre est de toute façon la chose à faire). Si vous jouez contre un seul joueur, une très bonne paire pourrait vous suffire, alors en avant et à vous la gloire.